Beauté, Conseils & Astuces, HUMEURS DU JOUR

Sleeve : Le combat qui m’a redonné vie

Je ne savais pas vraiment comment vous parler de tout ça. J’ai cherché mille et une manières de dire les choses et finalement je me suis rendu compte qu’il suffisait que je raconte mon histoire comme elle venait et c’est donc ce que je vais faire…

Article1-ConvertImage

1°/ Là où tout à commencé

J’avais 4 ans lorsque les médecins m’ont mis au régime sans grand succès. A 9 ans je suis allée dans une colonie spécialisée dans les maladies d’enfants et d’adolescents où je suis resté trois semaines. Après ça, j’ai testé un nombre incalculable de régimes et j’ai été voir de nombreux médecins. A 18 ans je me suis fais posée un anneau gastrique que j’ai gardé cinq ans. Et c’est après tout ça que je suis tombée sur le réseau ROSA.

2°/ La découverte du Réseau ROSA

C’est un réseau de médecins spécialisés dans l’obésité. Ils fonds un suivit poussé avant et après l’opération. Toutes ces années, ils ont pu mettre en place tout un protocole pour nous aider dans la perte de poids. Cette équipe ce compose du chirurgien : Le docteur Buenos, d’une diététicienne, d’un psychiatre et d’un coach sportif. Le réseau ce trouve dans la clinique Champeau à Béziers (34).

Mon parcourt apres une sleeve

3°/ Post-opératoire

 L’intervention s’est faite le lundi 29 août 2016. Je vous avoues que les débuts n’ont pas été évidant. Nous sommes énormément fatiguée, j’ai passé le première mois à dormir énormément, je mangeais l’équivalent de 3 c-à-c 8 fois par jour, et souvent (pour ne pas dire tout le temps) moins. La faim n’étant plus là, je mettais une alarme chaque fois que je devais me nourrir. Mais la fatigue n’étais pas seulement physique mais aussi mentale et je devais faire face à beaucoup de saute d’humeur. C’est à ce moment que j’ai compris la véritable importance du psychiatre. Il faut aussi savoir qu’il faut suivre une nouvelle façon de s’alimenter et que si l’on mange trop gras, trop sucré ou trop salés, on peut faire des malaises (souvent mon cas les premiers mois) appelés Dumping Syndrome.

4°/ Le Bilan 18 mois après

Ma vie a radicalement changé. La perte de poids a vraiment était bénéfique, j’ai perdu 40 Kg, j’ai un corps beaucoup plus svelte, une silhouette plus harmonieuse. Grace au réseau, j’ai aussi une hygiène de vie beaucoup plus seine (et mon visage me dit merci). Il y a toujours des moments difficiles évidement, et je suis toujours suivit par les médecins. Je mange l’équivalent de 2 c-à-s, 6 fois par jour mais je suis heureuse et très épanouie.

Le combat d'une vie finis en sleeve

A l’heure où j’écris ces lignes, je suis toujours aussi motivé que le premier jour mais ce n’est pas pour autant que je le recommanderais à tout le monde. Il faut vraiment avoir un mental d’acier et se préparer mentalement à tout les efforts qu’il faut faire le reste de sa vie. Alors si vous y pensé, je ne vous conseillerais jamais asses de bien y réfléchir.

18 mois post sleeve

Bidou, Bidou

Sleeve - Le combat qui m_a redonné vie

3 réflexions au sujet de “Sleeve : Le combat qui m’a redonné vie”

  1. Bravo pour de témoignage, ma cousine va y passer aussi, elle piaffe d’impatience 😊 je vais lui donner le lien de ton blog, ca lui fera du bien de te lire ! Question, as tu fait une demande spécifique qui necessitait une approbation?

    Aimé par 1 personne

    1. Merci.😄 Oui j’ai fait des examens chez des spécialistes qui ont du donner leurs accords et le groupe du réseau se consulte pour savoir si le patient est près pour l’opération ou s’il doit attendre.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s